Le saviez-vous ? Vingt-huit pour cent des Français déclarent avoir reçu un cadeau non désiré à Noël (source : étude Kantar TNS pour eBay). Qu’il s’agisse d’un cadeau en double, peu valorisé ou inutile, ce dernier finira certainement par être revendu sur internet. En effet, près d’un Français sur 5 déclare avoir recours à ce genre de pratiques (source : Le point « Cadeaux de Noël : à peine déballés, déjà revendus »).

Ainsi, entre la soirée du réveillon et la mi-janvier, les géants de la vente en ligne entre particuliers tels que « Rakuten » s’attendent à enregistrer en moyenne près de 3 millions de nouvelles annonces sur leur site (source : RTL , « Les actualités de 7h30 - Noël : quels sont les cadeaux les plus revendus sur Internet ? »).

Cette consommation compulsive et non réfléchie n’est pourtant pas sans conséquence pour notre planète. Chaque cadeau, qu’il soit revendu ou non, requiert l’utilisation d’énergie et de matières premières pour sa fabrication et son transport.

Pourtant, des alternatives plus respectueuses de l’environnement et moins génératrices de déchets existent. La première alternative consiste à créer ses propres cadeaux. Couture, bricolage, peinture, si vous disposez d’un talent caché qui sommeille en vous, c’est le moment de laisser libre court à votre imagination et créativité en offrant des cadeaux personnalisés et sur-mesure.

Si vous n’êtes pas très manuel ou n’avez pas le temps, songez aux cadeaux immatériels. Plutôt que d’acheter un énième bibelot qui prendra la poussière, et si vous offriez une expérience unique à votre entourage, comme une place de concert, un cours de cuisine ou encore un bon repas dans un restaurant ? Cela sera l’occasion de passer un très bon moment ensemble et de resserrer les liens, succès garanti !