Bonjour à tous, les fêtes de fin d’année approchent à grands pas et nous souhaiterions profiter de cette période pour vous aider à concilier zéro déchet et festivités. Tout au long du mois, nous aborderons plusieurs thématiques sur le sujet. Nous commençons aujourd’hui par le sapin 🎄, symbole phare du réveillon.

En France, il se vend environ chaque année 7 millions de sapins, dont 6 millions de sapins naturels et 1 million de sapins artificiels (source ministère de l’agriculture). L’éternel débat sur le type de sapin à privilégier demeure un sujet d’actualité persistant. Cependant, savez-vous qu’une 3ème option moins génératrice de déchets existe avec le sapin artisanal ? Afin de vous laisser choisir l’option qui vous convient le mieux en toute connaissance de cause, voici une rapide présentation des 3 types de sapins et leur positionnement dans une optique zéro déchet 😉

  • Sapin naturel : Pour les sapins coupés (soit 90% des effectifs, source ministère de l’agriculture), ces derniers ne sont plus « vivants » et constituent donc, une fois les fêtes passées, des déchets. Leurs composants (bois, aiguilles, etc.) peuvent être réutilisés à diverses fins (copeaux, compost, etc.) ; mais cela nécessite de savoir où les déposer et que votre commune les prenne en charge, ce qui n’est pas toujours le cas ! Pour cela, n’hésitez pas à vous adresser à votre commune en leur demandant comment sont gérés ces “déchets verts”. Enfin, il est possible de rapporter vos sapins dans certaines enseignes de jardinerie.

    Pour les sapins en pot (10% des effectifs, source ministère de l’agriculture), ces derniers peuvent être replantés après les fêtes, encore faut-il avoir un terrain sur lequel les replanter. Le cas échéant, plusieurs organismes se proposent de les récupérer et de les replanter tel que treezmas.

  • Sapin artificiel : Bien que réutilisables (ils le sont en moyenne 3 ans) et pouvant être achetés d’occasion, ces sapins sont pour la plupart réalisés à partir de plastique lui-même issu du pétrole. Ce matériau, issu de matière première non renouvelable, requiert beaucoup d’énergie pour son extraction, sa transformation, sans parler du transport. De plus, le plastique est une matière polluante, émettant des gaz à effet de serre aussi bien lors de sa fabrication que de sa destruction. « Il faut des années pour amortir un sapin en plastique sur le plan de l’environnement par rapport à un sapin naturel ».

  • Sapin artisanal « fait maison » avec des matériaux de récup : Enfin, il existe un 3ème type de sapin, qui pourra s’utiliser sur la durée, être personnalisé et sera gage d’originalité : il s’agit du sapin artisanal, fait maison. Qu’il soit en bois flotté, en tissu, en bouchons de liège ou en tout autre matériau de récupération, celui-ci s’inscrit dans une démarche zéro déchet puisqu’il offre une seconde vie à des matériaux inutilisés ♻️. Ce type de sapin est très peu énergivore pour sa fabrication en amont et limite la production de déchets en aval après les fêtes. De plus, il vous permettra de laisser libre cours à votre fibre artistique et sera garanti unique en son genre. Si cette option vous tente, sachez qu’il existe une multitude de tutoriels sur internet dont vous pouvez vous inspirer. Nous vous joignons quelques liens ci-dessous :

Sources: